Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Destruction du siège Facebook en Allemagne

Destruction du siège Facebook en Allemagne

La bâtisse au sein de laquelle est installé le siège allemand du premier réseau social a été détruit par un groupe d’inconnus qui ont mis à sac le bâtiment samedi soir avant de s’enfuir.

Ils « n’aiment pas » Facebook.

De nombreux individus non identifiés ont inscrit de la peinture rouge sur la façade du siège allemand du réseau social du slogan « Facebook Dislike », sous-entendu à sa fonctionnalité « J’aime » ou « Je n’aime plus ». Le même groupe de personnes a détruit samedi soir les vitres et les murs du bâtiment localisé à Hambourg, d’après une annonce de la police dimanche.

Peinture, pierres et fumigènes

Aux environs de 20 heures, quinze à vingt individus encagoulés et vêtus en noir ont lancé des contenants pleins de peinture, des pierres et des fumigènes sur le bâtiment, altérant pareillement la porte d’entrée, d’après la même source. Les auteurs, dont les buts précises sont ignorées, ont par la suite prit la poudre d’escampette a indiqué la police.

Plusieurs médias allemands ont publié des photos de la façade saccagée.

Le réseau social a été indexé en Allemagne pour ses multiples commentaires inamicaux aux réfugiés postés sur le réseau social, tandis que le pays va bientôt recevoir un million de demandeurs d’asile en 2015. Le ministre de la Justice, Heiko Maas, avait commandé le réseau social à ne pas « devenir un théâtre pour l’extrême-droite ».